SCPI : critères pour choisir son placement immobilier

SCPI : critères pour choisir son placement immobilier

13 septembre 2019 0 Par Maeva

Avec un rendement supérieur à 4%, l’investissement immobilier attire de plus en plus l’épargnant. Mais au lieu d’investir directement dans un immeuble à gérer, vous avez la possibilité de souscrire à des parts dans une SCPI, une société civile de placement immobilier qui procure des revenus stables à l’épargnant sans se soucier des obligations classiques du propriétaire. Voici toutefois 4 critères à privilégier afin de choisir la bonne SCPI dans laquelle investir vos économies.

La taille de la SCPI

Comme toute société, les performances de la SCPI sont fonctions de sa taille. Une société d’un capital de 1 million d’€ procurera moins de bénéfice qu’une société à capital de 1 milliard. Logique ! Elle disposera surtout de moyens plus solides pour faire face aux risques éventuels. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’acquérir une part dans une société d’une plus  grande taille revient beaucoup plus cher. Vous allez également entrer dans une structure composée de milliers, voire de millions d’associés. Votre pouvoir dépendra de l’importance de vos parts sociales.

La composition du patrimoine de la SCPI

Un autre critère sur lequel vous devez vous pencher est la composition du patrimoine de la société. Il existe deux types de SCPI. La SCPI de rendement focalise ses placements dans des biens immobiliers professionnels, bureaux, entrepôts, etc. Ces biens ont l’avantage de générer plus de profit. Les parts de ce type de SCPI sont toutefois les plus onéreuses. D’autre part, la SCPI de plus-value investit dans des biens résidentiels, des immeubles d’habitation. Les parts sociales des SCPI de plus-value sont nettement plus accessibles mais avec un rendement moins élevé. Le choix dépendra principalement de vos moyens.

Le TOF de la SCPI

Le TOF ou taux d’occupation financière désigne le ratio entre le nombre de biens de la SCPI pouvant être donnés en location et le nombre de biens effectivement loués. Il est rare, sinon impossible, de trouver une SCPI avec un TOF de 100%. On estime toutefois que pour garantir un revenu optimal, le TOF d’une SCPI doit être supérieur à 85%. Ce ratio permettra en effet d’équilibrer recettes et charges et ainsi accroitre les dividendes potentiels à distribuer aux associés. Le TOF constitue le principal indicateur de performance d’une SCPI.

Les réserves financières de la SCPI

Un autre critère à ne pas sous-estimer est l’importance des réserves financières de la SCPI. Il s’agit de réserves destinées à couvrir les risques liés à l’investissement immobilier, dégâts des eaux, réparations après un cataclysme, effondrement du marché. Ces réserves garantissent la pérennité de l’activité de la société. De son importance dépendra  la solidité de la SCPI. Toutefois, plus de réserves signifie moins de bénéfices à partager et donc moins de revenus pour l’investisseur.

Une SCPI permet à l’épargnant d’investir dans l’immobilier à hauteur de ses moyens. Elle permet surtout de bénéficier du statut de propriétaire sans pour autant devoir assumer les responsabilités qui incombent traditionnellement à ce dernier. Il convient néanmoins de bien vous renseigner sur la SCPI afin de déterminer si votre investissement vous rapportera les fruits escomptés.